Blog

Share This Post

Nutrition / Santé

Boissons alcoolisées: attention aux médicaments

Boissons alcoolisées: attention aux médicaments

Les interactions entre les boissons alcoolisées et les médicaments sont fréquentes. Celles-ci sont observées aussi bien lors de la prise de médicaments pharmaceutique que de plantes médicinales Africaines.

Plusieurs études ont montré les bienfaits des boissons alcoolisées sur l’organisme lorsqu’elles sont prises en petites quantités.Par contre d’autres études tendent à montrer que même de faibles quantités de boissons alcoolisées prises de façons quotidiennes engendrent de graves problèmes de santé.Consommer des boissons alcoolisées se présente donc comme un couteau à double tranchant, qu’il faut savoir utiliser avec précaution.

Alcool: 3 conseils utiles

L’action des boissons alcoolisées dans l’organisme

Les boissons alcoolisées sont absorbées au niveau de l’estomac puis par l’intestin grêle et passent dans le sang. Lors de la consommation d’un verre de boisson alcoolisée, 10 % de la quantité absorbée est éliminée assez rapidement par la sueur, la respiration, et les urines. Les 90 % restants de la boisson alcoolisée, sont progressivement transformés par le foie en acides gras (cholestérol), grâce à l’action de deux enzymes qui s’articulent au sein d’un système enzymatique complexe.

Les interactions entre alcool et médicaments

Il se trouve que la plupart des médicaments absorbés pour traiter des problèmes de santé, sont également métabolisés au niveau du foie. Ainsi la présence de médicaments dans l’organisme, peut modifier le fonctionnement des enzymes chargées de la dégradation des boissons alcoolisées au niveau du foie.

Le foie aura ainsi tendance à privilégier l’élimination de la boisson alcoolisée ingéré, qui perturbe son bon fonctionnement,  au détriment du métabolisme du médicament. Résultat des courses : le médicament va s’accumuler dans l’organisme, augmentant ainsi le risque de survenue d’effets secondaires.

Les personnes sous traitement

Les personnes qui sont déjà sous traitement pour diverses pathologies, devraient faire très attention à la consommation de boissons alcoolisées. Cela est d’ailleurs consigné dans la notice des médicaments, et force est de constater que les boissons alcoolisées sont contre-indiquées lors de la prise de prise de nombreux médicaments.

Dans certains cas, la consommation occasionnelle à modérée  de boissons alcoolisées (1 verre de vin ou deux) est autorisée mais ne doit pas être encouragée.

Ne prenez donc pas le risque, même si c’est un jour de fête, de déroger à cette règle, car les suites pourraient être graves pour votre état de santé.

Les personnes sans traitement

Parmi les personnes qui ne prennent pas de médicaments, beaucoup sont tentées de prendre de l’Aspirine ou du Paracétamol en automédication, pour soulager les maux de tête survenant à la suite d’une soirée bien arrosée en boissons alcoolisées.

Prenez garde aux interactions graves qui peuvent survenir entre la prise de ces médicaments et la consommation de boissons alcoolisées.

L’association des boissons alcoolisées, à de l’aspirine peut provoquer des brûlures d’estomac ou des reflux acides, ou aggraver une gastrite (inflammation de l’estomac).

Quant au paracétamol, il est connu pour son action toxique à long terme sur le foie. Combiné à l’absorption de boissons  alcoolisées, il peut provoquer des lésions ou entraîner des hépatites aiguës sévères chez les buveurs excessifs.

Accident Vasculaire Cérébral, comment y échapper?

Les boissons alcoolisées Africaines en ligne de mire

Les boissons alcoolisées Africaines de fabrication artisanales ont pour la plupart des teneurs en alcool bien supérieures aux boissons importées. Elles font donc courir aux consommateurs, un risque élevé de complication pour la santé.

Quelle que soit la boisson alcoolisée absorbée (bandji,  koutoukou, tchapalo, hâ, seung,etc.) le risque pour la santé demeure le même, surtout lorsqu’il s’agit de boissons alcoolisées frelatés.

Pour ne rien arranger la pharmacopée Africaines est riche en plantes médicinales de toutes sortes, qui malheureusement posent des problèmes divers : formule chimique inconnue, dose à prendre non quantifiée, mode de conservation précaire, date de péremption non précisée, etc.

Il arrive donc que certaines personnes qui sont sous traitement, prennent à la fois des médicaments pharmaceutiques en association avec des plantes médicinales Africaines. Puis elles se rendent à des événements festifs, où elles absorbent à la fois des boissons alcoolisées importées et des boissons alcoolisées de fabrication artisanale Africaine. Ces quatre éléments se retrouvent dans l’organisme, aboutissant à un mélange qui n’est pas de bon augure pour la santé de l’individu concerné.

Donc cette envie irrésistible de boire des boissons alcoolisées doit être freinée lorsque l’on prend des médicaments.

Dr Ettien Félicien

Publié le 26/11/2019

Share This Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>