Auteur : Moderateur

Le microbiote buccal

L’ECOSYSTEME ORAL Rien que pour l’écosystème oral, les scientifiques estiment que le microbiote buccal est constitué de quelque 10 milliards de micro-organismes. Ceux-ci représentent plus de 700 espèces différentes, majoritairement constituées de bactéries, mais aussi de virus, de champignons, de parasites. Ces microbes sont dénommés germes saprophytes, car ils constituent l’une des premières lign...

Accident Vasculaire Cérébral, comment y échapper  ?

CINQ FACTEURS DE RISQUE DES AVC A MAITRISER  On entend par facteurs de risque, les éléments qui diminuent le plus, l’espérance de vie au sein de la population. Dans le cas des accidents vasculaires cérébraux (AVC), parmi les nombreux facteurs de risques retrouvés, cinq sont fréquemment incriminés. Certains facteurs de risque d’AVC doivent être impérativement contrôlés, dans le cadre de la préventi...

Prostate: faire l’amour protège-t-il du cancer ?

Faire l’amour fréquemment peut avoir un impact sur la santé physique des individus. Des études scientifiques ont montré par exemple que chez l’homme, la fréquence à laquelle il fait l’amour est liée au développement du cancer de la prostate.

Quel est l’impact des rapports sexuels dans le cancer de la prostate ?

 La concentration en substances cancérigènes  dans les cellules de la prostate, accroît le risque de voir survenir à moyen ou long terme un cancer de la prostate. Les urologues se sont aperçus que l’éjaculation masculine contribue à réduire le nombre de cellules

Dyspareunie, quelles conséquences sur la vie de couple ?

La dyspareunie se définit comme une douleur ressentie dans les organes génitaux lorsque l’on fait l’amour. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes mais elle est très fréquente chez la femmes.

Douleur lors des rapports intimes ou dyspareunie, silence !

La dyspareunie se définit comme une douleur ressentie pendant les rapports sexuels. La dyspareunie est bien plus fréquente chez la femme que chez l’homme. Cependant, les femmes qui souffrent de dyspareunie sont, pour une partie d’entre elles, réticentes à en parler surtout à leur partenaire. Pourquoi les femmes gardent-elles le silence en cas de dyspareunie ? Plusieurs raisons pour ne pas évoq...

Quand faire l’amour est douloureux ou dyspareunie ; est-ce si fréquent ?

La dyspareunie se définit comme une douleur ressentie lorsque l’on fait l’amour. La dyspareunie peut survenir aussi bien chez l’homme que chez la femme. Cependant, force est de constater qu’elle est bien plus fréquente chez la femme.

Coronavirus, facteurs de risque : l’obésité et le surpoids

La pandémie du Covid-19 due au coronavirus SARS-CoV-2 a un effet néfaste en cas de surpoids ou d’obésité. Dans certains services de réanimation, 80% des malades ayant contracté le coronavirus SARS-CoV-2 souffrent d’obésité. L’obésité et le surpoids ne sont pas l’apanage que des seuls pays nantis ! Cette affection est fréquemment retrouvée chez les Africains, en particulier chez les femmes Af...

Papillomavirus : mode de transmission, pas seulement que l’infidélité !

Parmi les hommes et femmes sexuellement actifs, au moins 75% à 80 % développeront une infection à papillomavirus (HPV) à un moment donné de leur vie.

Toilette intime: quelles sont les règles à suivre ?

La cavité vaginale de la femme est un maillon essentiel de l’appareil génital féminin. Elle est chargée de recueillir le sperme de l’homme. Puis, de cette cavité vaginale vont se détacher les spermatozoïdes qui vont migrer dans l’utérus. Un spermatozoïde parmi ceux-ci va réussir à fusionner le cas échéant avec un ovule. Cet ensemble va se nicher dans la paroi de l’utérus. Le processus de la grosse...

Douche vaginale : pourquoi en sont-elles accrocs ?

La douche vaginale consiste à projeter une eau savonneuse ou des solutions contenant des produits lavant ou antiseptiques à l’intérieur du vagin dans le but de procéder à un nettoyage approfondi de celui-ci. Ces produits sont issus de l’industrie pharmaceutique ou de la pharmacopée Africaine. Cliquez sur Douche vaginale : pourquoi en sont-elles accrocs ? pour lire la suite…

Leucorrhées infectieuses : facteurs favorisants

Il existe de nombreux facteurs susceptibles de favoriser la survenue de leucorrhées infectieuses (pertes vaginales d’origine infectieuses). A la différence des leucorrhées physiologiques, les pertes vaginales ne sont plus blanches.  Dans les leucorrhées infectieuses les pertes sont sales, jaunâtres, verdâtres, malodorantes. Elles peuvent être plus ou moins abondantes, et s’accompagnées de prurit (...

  • 1
  • 2