Gynécologie

Dyspareunie, quelles conséquences sur la vie de couple ?

La dyspareunie se définit comme une douleur ressentie dans les organes génitaux lorsque l’on fait l’amour. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes mais elle est très fréquente chez la femmes.

Douleur lors des rapports intimes ou dyspareunie, silence !

La dyspareunie se définit comme une douleur ressentie pendant les rapports sexuels. La dyspareunie est bien plus fréquente chez la femme que chez l’homme. Cependant, les femmes qui souffrent de dyspareunie sont, pour une partie d’entre elles, réticentes à en parler surtout à leur partenaire. Pourquoi les femmes gardent-elles le silence en cas de dyspareunie ? Plusieurs raisons pour ne pas évoquer le sujet de la dyspareunie avec leur partenaire sont avancées par celles qui en souffrent.

Quand faire l’amour est douloureux ou dyspareunie ; est-ce si fréquent ?

La dyspareunie se définit comme une douleur ressentie lorsque l’on fait l’amour. La dyspareunie peut survenir aussi bien chez l’homme que chez la femme. Cependant, force est de constater qu’elle est bien plus fréquente chez la femme.

Douche vaginale : pourquoi en sont-elles accrocs ?

La douche vaginale consiste à projeter une eau savonneuse ou des solutions contenant des produits lavant ou antiseptiques à l'intérieur du vagin dans le but de procéder à un nettoyage approfondi de celui-ci. Ces produits sont issus de l’industrie pharmaceutique ou de la pharmacopée Africaine. Cliquez sur Douche vaginale : pourquoi en sont-elles accrocs ? pour lire la suite...

Leucorrhées infectieuses : facteurs favorisants

Il existe de nombreux facteurs susceptibles de favoriser la survenue de leucorrhées infectieuses (pertes vaginales d’origine infectieuses). A la différence des leucorrhées physiologiques, les pertes vaginales ne sont plus blanches.  Dans les leucorrhées infectieuses les pertes sont sales, jaunâtres, verdâtres, malodorantes.Elles peuvent être plus ou moins abondantes, et s’accompagnées de prurit (démangeaisons) de la vulve, ou de dyspareunie (douleurs durant les rapports sexuels).Voici une liste non exhaustive des principales causes de leucorrhées infectieuses. Le rôle des médicaments dans les leucorrhées infectieusesDe nombreuses femmes ont contractée une infection génitale, après la prise d’un antibiotique destiné à traiter une autre maladie infectieuse. La plupart du temps il s’agissait ...

Leucorrhées ou pertes blanches

Qu’est-ce que les pertes blanches ?La leucorrhée ou perte blanche, est un écoulement provenant de l’appareil génital féminin, mais ne contenant pas de sang. Lorsque cet écoulement est exagéré, la leucorrhée devient visible au niveau de la vulve et tâche les sous-vêtements.Les leucorrhées sont la plupart du temps naturelles. En effet, elles sont le témoin de la transformation physiologique de la cavité vaginale, du col de l’utérus ou de l’utérus lui-même.Parfois les leucorrhées sont anormales. Elles sont dans ce cas, en grande parties dues à des causes infectieuses ou à des processus pathologiques propres à l’appareil génital féminin.Connaître les leucorrhées physiologiquesLes leucorrhées naturelles ou pertes blanches, sont des sécrétions qui ont un aspect blanc mousseux, filant, glaireux, ...

Douleur sexuelle ou dyspareunie, les causes !

La dyspareunie est dans ce cas dite superficielle. La douleur apparaît au début de la pénétration et est ressentie au niveau vulvaire (vulve, clitoris), mais également au niveau du périnée. Ce type de dyspareunie s’observe dans de multiples circonstances telles que :

Comment fonctionne la cavité vaginale?

La douche vaginale est proscrite depuis plusieurs années par les experts mais bien des femmes continuent de s’adonner à cette pratique. En réalité elles n’ont pas connaissance des risques pour la sante de la pratique de la douche vaginale.

Douche vaginale: risques pour la santé

La pratique de la douche vaginale est proscrite par les experts car elle modifie l’écosystème de la cavité vaginale. En effet, en fonction des solutions utilisées par les femmes pour réaliser la douche vaginale on assiste à une altération plus ou moins sévère du biofilm de protection naturel de la cavité vaginale qu’est la flore microbienne.