Share This Post

Main Slider / Santé / Santé et Mémoire

Perte de mémoire, premier signe de la maladie d’Alzheimer

Perte de mémoire, premier signe de la maladie d’Alzheimer

Les troubles neurocognitifs affecteraient directement plus de 1,2 million de personnes en France en 2019. Et parmi celles-ci, environ deux tiers des cas seraient attribués à une maladie d’Alzheimer.

En Afrique sub-saharienne on estimait à 2,13 millions le nombre de personnes vivant avec une démence en 2015. Ce nombre atteindra 3,48 millions d’ici 2030 et 7,62 millions d’ici 2050. En Afrique centrale et en Afrique de l’Est, l’on connaîtra des accroissements plus importants. Ces élévations par rapport aux estimations du Rapport Mondial Alzheimer 2015 sont liées au vieillissement plus marqué de la population et à une prévalence estimée légèrement plus élevée en Afrique sub-saharienne.

Personnes âgées concernées par la perte de mémoire

La perte de mémoire concerne en moyenne 20% des personnes âgées de plus de 75 ans, et près de 50% des personnes âgées de 90 ans. Plutôt discrètes au début des symptômes, ces pertes de mémoire s’aggravent au fil des années. D’où l’intérêt de savoir les repérer précocement, afin de ralentir voire stopper leur évolution vers les formes graves. Cependant, il est à savoir qu’à partir de l’âge de 50 ans, il y a chez toutes personnes une modification normale des capacités de mémoire.

Perte de mémoire est l’un des signes les plus évidents pour l’entourage

La perte de mémoire n’est pas le seul signe de maladie d’Alzheimer. Mais il s’agit de l’un des premiers à apparaître, et l’un des plus évidents pour l’entourage. La personne commence à oublier de plus en plus souvent des événements récemment appris, tout en gardant une très bonne mémoire des souvenirs anciens. En effet alors qu’elle a du mal à se rappeler des événements récents, elle est capable de raconter en détail ce qu’elle fait il y a plusieurs années.

Dans la maladie d’Alzheimer la mémoire à long terme (souvenirs d’enfance…) est préservée, à l’inverse la mémoire épisodique (des faits récents) est rapidement touchée.

Concrètement, en début de maladie vous ou la personne concernée êtes à même de savoir qui sont ses enfants et ses petits-enfants. Mais elle ne se souviendra pas de ce qu’elle a mangé par exemple au repas du midi.

Vous ou la personne que vous connaissez oublierez souvent certaines choses ou éprouverez souvent des difficultés à retenir des informations nouvelles.

La perte de mémoire peut également se manifester par le fait d’oublier des dates ou des événements importants. Aussi, le fait de demander la même information à plusieurs reprises ou d’avoir de plus en plus recours à des aide-mémoire (notes de rappel ou dispositifs électroniques) ou de faire appel à des membres de la famille  pour des choses qu’on avait l’habitude de gérer soi-mêmes peuvent interpeller.

A noter qu’il est fréquent pour les personnes âgées d’oublier occasionnellement certaines choses. Néanmoins, elles peuvent généralement s’en souvenir plus tard, à condition que leur perte de mémoire soit liée à l’âge et non à la démence.

Dans le cadre des pertes de mémoire observées dans la maladie d’Alzheimer, la personne oublie ses propres oublis et n’a pas conscience de ses difficultés. C’est ce qui explique que ce soit la famille qui soit à l’origine de la consultation, et rarement le malade lui-même. 

Docteur ETTIEN Félicien
Médecin-blogueur

S’abonner à notre page Facebook Alzheimer et troubles de mémoire
Intégrer notre groupe Perte de mémoire et problème de concentration

Share This Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils